Rencontre avec André Jollivet, architecte de notre lycée, par Félix SUZZONI (103)

Le jeudi 28 mai, l'architecte André Jollivet est venu faire une conférence au lycée Lucie Aubrac de Bollène. Cet architecte est à l'origine de notre lycée.

Pendant la conférence qu'il a faite, M. Jollivet a tout d'abord expliqué les étapes de construction du lycée Lucie Aubrac. Il a expliqué que son cabinet d'architecture a été sélectionné parmi des centaines afin de faire un concours pour déterminer le projet final du bâtiment, à partir de 2003. C'est son projet qui a été retenu parmi les cinq participants. Des esquisses ont alors été réalisées pour déterminer tous les détails du bâtiment, qui devait répondre à des normes liées à l'usage final tout d'abord, mais aussi liées à l'écologie et à la sauvegarde de l'environnement dans un second temps. Ainsi, André Jollivet a expliqué qu'il a choisi pour la construction du lycée des matériaux qui s'intègrent au paysage, mais surtout des matériaux provenant d'un rayon de 150 km. Quatre matériaux principaux ont alors été choisis : le bois, pour la façade Sud, afin de protéger les salles de classe des rayons du soleil, le béton, utilisé partout dans le bâtiment, car facile à travailler et pour son aspect protecteur, le verre, et l'acier. Ainsi, les contours extérieurs du lycée ont été pensés comme une "coque" protectrice, qui limite les effets du vent et du soleil notamment, tout en apportant lumière, chaleur l'hiver et douceur l'été. Cela rend le lycée plus écologique : la température est régulée par le bâtiment lui-même. M. Jollivet a dû dessiner le lycée selon les directives de la région Sud, qui a été à l'origine du projet de construction. Il a aussi décidé d'intégrer des espaces végétalisés au sein de l'établissement afin de le rendre plus vivant et agréable à fréquenter, mais aussi pour mieux l'intégrer au paysage. Une fois le projet terminé, une phase de construction a commencé, qui a duré jusqu'à l'inauguration qui a eu lieu en 2007. C'est une entreprise qui a été choisie selon différents critères qui a été chargée de la construction. Par ailleurs, le projet dessiné par M. Jollivet a été primé pour son excellence par la suite.

Dans une seconde partie, André Jollivet a abordé les difficultés auxquelles un architecte peut être confronté, puis a répondu aux questions des élèves. Il a donc énoncé plusieurs contraintes : pour construire un bâtiment il est important de respecter des directives strictes, la main-d'œuvre sur les chantiers est souvent mal qualifiée, il faut respecter des normes, la topographie du terrain, son histoire, l'environnement autour, la géologie etc. Construire un nouveau bâtiment n'est donc pas toujours facile. Lors des réponses qu'il a faites aux questions de l'assemblée, l'architecte nous a appris qu'il a participé au concours pour la réalisation du musée du Mucem, à Marseille, mais qu'il l'a malheureusement perdu, arrivant deuxième.

Finalement, l'intervention de ce grand architecte - maintenant à la retraite - a été très enrichissante et a permis d'avoir un bon aperçu du métier d'architecte d'une part, mais aussi du processus de conception d'un bâtiment, et tout particulièrement du lycée de Bollène. M. Jollivet a expliqué en détail les étapes de construction de cet établissement, et les contraintes auxquelles il a été confronté. Cette conférence a été très intéressante, et a vraiment permis de découvrir un métier passionnant et complexe, que l'on ne connaît pas toujours bien.

 

Retour à l'accueil